En mars... C'est le mois du semi-marathon !


Si le mois d'avril rime souvent avec marathon pour des milliers de candidats aux 42,195 kms, mars est sans contestes le mois idéal pour se mesurer au "petit frère". Un climat doux, une soif de course aiguisée après l'hiver, un entraînement bien mené, sur quel semi-marathon allez-vous vous aligner pour célébrer le printemps?




Le semi-marathon présente un charme spécial : c’est à la fois un test très important pour de nombreux coureurs sur la route du marathon et une distance qui possède sa propre particularité, sa propre valeur. L’effort à mener pour y briller ou simplement pour s’y faire plaisir est spécifique.


Une distance pour se faire plaisir !


Que vous soyez déjà un performer exigeant et expérimenté ou que le “semi” soit encore pour vous un défi ou une découverte, c’est une distance idéale pour vous faire plaisir. En effet, moins intense qu’un dix kilomètres où il faut courir au plus près des limites tout le long, mais plus abordable que le marathon, les 21 kilomètres sont une distance qui semble pour beaucoup très naturelle. Après tout, un temps d’effort souvent compris entre une et deux heures reste compatible avec la majorité des entraînements et des niveaux de course à pied.

C’est une durée qui reste celle d’un long footing, et du coup le semi-marathon reste facile à envisager en terme de tactique et à visualiser en terme d’effort pour la plupart des concurrents. De plus, contrairement au marathon, le semi permet une récupération relativement facile car les dégâts musculaires sont bien moins importants. On peut sans difficulté envisager d’en disputer deux ou trois dans la même saison.


Le printemps s’est depuis longtemps imposé comme la période la plus favorable à l’exercice et le mois de mars est le plus prolifique en organisations. Lorsque l’on échappe aux derniers frimas ou aux giboulées, le climat est très favorable. On pourra y bénéficier et y “transformer” l’entraînement foncier et qualitatif de l’hiver. Bref, c’est le mois du semi-marathon!


Notre sélection du printemps !


Nous avons sélectionné les plus beaux rendez-vous du printemps sur la distance aux alentours de Paris. Il est encore de temps de faire votre choix, même si pour certaines courses les inscriptions arrivent à la limite!


Fitbit Semi-marathon de Paris, 5 mars :


Le « petit frère » du Marathon de Paris est devenu une classique. Pourtant, il n’est pas si vieux que ça (25e édition tout de même cette année) et a mis un certain temps à trouver sa place. Après de nombreux changements de parcours, il possède maintenant tous les atouts pour convaincre.

Mais aujourd’hui son succès populaire ne se dément pas et les performances à l’avant sont de très haut-niveau. Un parcours qui fait la part belle aux principales places de la capitale, avec un passage à la Bastille, à Nation et au Châtelet. Une organisation très professionnelle, des sas de départ en fonction de la performance envisagée… Bref une bonne occasion de respirer l’air de Paris en filant à bonne allure, sur les bases de son record ou pour un bon bain de foule à petites foulées.

Assurément la grande fête française du « semi » !

http://www.fitbitsemideparis.com/fr/course/presentation


Semi-marathon de Savigny.  5 mars.

Un classique de la région. Deux boucles plates dans les rues calmes de la ville. Un parcours qui se prête plutôt bien au chrono, mais qui reste aussi agréable pour une bonne sortie.

Côté ambiance, on note la présence d’orchestre qui sont là pour rythmer vos foulées. Une course sans chi-chi mais qui offre un cadre agréable pour ceux qui veulent “échapper” à la grande foule du Semi de Paris (ou une bonne alternative pour ceux qui n’ont pas eu de dossard dans la capitale!).

Cosathle.free.fr

Semi-marathon de Saint-Witz, 11 mars


Une des plus anciennes courses du calendrier francilien, le semi de Saint-Witz a toujours su conserver son identité. Un parcours pas forcément des plus faciles, 247 mètres de dénivelé annoncé, mais un cadre forestier agréable et une ambiance conviviale.

Un départ dans l’après-midi qui peut favoriser la venue des parisiens, car Saint-Witz n’est pas si proche de la capitale.

www.semi-marathon-saint-witz.fr

Semi-marathon de Rueil, le 18 mars.

L’épreuve de Rueil offre un parcours plutôt roulant . On regrette cependant son tracé en plusieurs boucles identiques et son manque d’ambiance, malgré de beaux passages en bord de Seine. Mais l’accès pratique et la bonne densité du peloton restent de bons atouts pour ceux qui veulent établir une performance de référence ou trouver une course où s’accrocher.

http://www.lions-rueilmalmaison.fr/nos-actions/semi-marathon/

Semi-marathon du Val de Marne, Nogent sur Marne, 18 mars:


Le semi-marathon du Val de Marne a fait ses preuves depuis de nombreuses années. Parcours plat, performant, organisation sans faille. Un semi pour améliorer son record personnel ou pour profiter des bords de Marne, bien agréables à cette époque de l’année !

http://cda94.athle.com/

Semi-marathon d’Anthony, 19 mars:

Une course disputée en ville, sur un parcours plutôt vert et très varié. Trois boucles, mais qui passent vite. L’ambiance est agréable, avec quelques spectateurs tout au long de ces boucles.

Le profil n’est pas des plus roulants avec de bonnes côtes et de nombreuses relances, mais c’est un semi-marathon ludique.

www.ville-antony.fr

Semi-marathon de Bailly Noisy, 25 mars.

Une épreuve forestière avec un parcours très agréable. Plutôt roulante, elle déroule de longues lignes droites dans la forêt. On vient y goûter le côté nature des Yvelines pour un bon bol d’air à grandes foulées.

A ce propos, on regrettera l’annulation du semi-marathon de Rambouillet dans le département, une des nombreuses épreuves victimes des nouvelles normes de sécurité drastiques mais parfois contestables…

Contact : semibaillynoisy@gmail.com