Bien préparer les trails de l'automne !

 

L'été et ses grands défis en montagne sont passés. Mais le Trail est une activité qui se pratique avec grand plaisir lorsque les feuilles virent à l'orange et que l'air devient plus frais. Voici nos conseils pour bien aborder les principaux rendez-vous de l'automne sur les sentiers.

 

1. Définissez bien vos objectifs.
C'est un conseil de base, une évidence même, mais nous vous le redisons car comme le calendrier est pléthorique, vous serez sans doute tenter d'épingler plusieurs dossards et sur des épreuves aux profils et aux terrains bien différents cet automne.

 

 

Bien entendu, si votre motivation est avant tout le plaisir de découvrir des courses variées, cet enchaînement ne pourra qu'être agréable, et vous devrez vous adapter aux terrains et profils variés sans trop chercher à être au top mais à vous faire plaisir au maximum à chaque fois. Néanmoins, si vous souhaitez réaliser une performance ou aller au bout d'un défi personnel, il faudra sans doute cibler un peu vos courses et définir les épreuves qui ne font que rentrer dans votre préparation ou auxquelles vous ne participez que pour le plaisir et celles où vous avez vraiment un objectif.
À partir de là, vous pourrez construire votre préparation en tenant compte des différents facteurs imposés par votre quotidien, puisque nous partons du principe que vous n'êtes pas un coureur professionnel !

 

2. Ciblez votre entraînement en fonction des terrains et du profil de l'épreuve visée.
Une fois ces objectifs définis, il vous faudra planifier des séances qui vous aideront à mieux appréhender la course prévue dans sa spécificité.

 

À l'automne, mis à part le Grand Raid de la Réunion ou d'autres courses lointaines, les grandes classiques françaises ont naturellement tendance à se dérouler sur des massifs plus anciens, donc moins hauts et sur des distances un peu plus courtes que les grands rendez-vous de l'été. Les Templiers, le Sancy, ou encore plus plat le Sparnatrail pourront ainsi s'inscrire dans vos calendriers. Ces épreuves ont chacune bien sûr leur spécificités mais elles auront en commun une certaine exigence de rythme et un enchaînement important de côtes (moins longues que les cols alpins). Il faudra donc veiller à bien travailler l'enchaînement côte-descente- côte avec une certaine intensité pour y être plus à l'aise.
 Ces rendez-vous automnaux sont bien souvent des courses plus “roulantes” que les grands trails de l’été en montagne : il vous faudra donc passer par quelques sorties longues (d’au moins la moitié de la distance prévue le jour J) entièrement ou presque courue pour bien les aborder. De ce point de vue, des compétitions préparatoires, courues à une allure relativement facile et sans pousser vos limites, pourront venir remplacer quelques séances longues pour plus de plaisir et de convivialité.

 

 

 

Ainsi, si vous avez couru des trails en montagne cet été, l’objectif du début d’automne, après une période de récupération nécessaire au retour de votre dernière course de l’été, sera de reprendre du rythme et de prolonger le temps de soutien d’un effort à une allure relativement élevée pour être à l’aise dans les zones où il faut relancer et maintenir une bonne vitesse de déplacement.

 

Si vous préparez la grande course des Templiers, quelques séances spécifiques de descentes assez techniques et courues à bonne allure pourront aussi vous aider à “apprendre” à résister aux grandes tensions et casses musculaires induites par ce type d’effort. Allez-y cependant avec prudence et prenez le temps de bien récupérer après ces séances traumatisantes, que vous veillerez à espacer d’au moins dix jours.

 

3. Adapter son entraînement à son environnement.
Bien entendu, vous ne pourrez pas vous entraîner exactement de la même façon si vous habitez en ville et dans une région plate que si votre maison est au pied des montagnes. C’est une constante vécue par tous les traileurs que de devoir s’adapter à l’environnement voisin pour s’entraîner efficacement.

 

Néanmoins, les trails automnaux sont sans doute plus équitables entre les populations de plaines et de montagnes car ils révèlent souvent des profils variés où l’aspect course à pied pure peut combler un manque de “spécifique montagne”. Les pentes des massifs anciens sont aussi plus faciles à simuler. En effet, enchaîner des dénivelés cumulant un tiers de la longueur des pentes que vous allez trouver le jour J sera plus facile à realiser, même si vous habitez dans une région plate.

 

Enfin, si vous habitez dans une grande ville, les escaliers pourront vous fournir un bon lieu d'entraînement. Des montées toniques et des descentes maîtrisées pourront venir stimuler efficacement vos muscles pour vous préparer à ces courses aux profils en dents de scie.

 

Bien entendu, le gainage et le renforcement musculaire pourront constituer un complément de choix.
Du foncier, du rythme et du dénivelé enchaîné, c’est sans doute le meilleur cocktail pour préparer un trail d’automne et se faire plaisir sur les sentiers. A vous de trouver le juste dosage!

 

4. S’adapter aux conditions climatiques.
S’entraîner en automne n’est cependant pas toujours une sinécure. La météo peut se révéler très humide et les sols sont parfois très gras et glissant.

 

 

Nous vous conseillons bien sûr de tenter de vous entraîner par tous les temps, puisque vous aurez peut-être à les affronter un jour de course. Cependant, il sera crucial de bien adapter son équipement à la situation. Les vestes légères mais protectrices, les T-Shirts manches longues respirants, les collants parfois, seront à nouveau de sortie lorsque le mercure baisse et que la pluie tombe. Mais une fois parti, bien protégé, vous pourrez goûter aux sensations particulièrement grisantes de courir les bois en automne! Si le temps est menaçant, partez tout de même avec un coupe-vent léger dans votre sac, cela vous permettra aussi de tester votre matériel de course et de vous habituer à courir avec un sac.

 

N’oubliez pas non plus d’avoir une paire de chaussures adaptée aux terrains gras, surtout si vous habitez dans une région de forêt. Nous en avons plusieurs modèles à la boutique : découvrez notre sélection pour Homme et pour Femme !